Évaluations CP et CE1 : rendons anonymes les résultats !

mercredi 25 septembre 2019
par  Sud éducation Paris
popularité : 4%

Evaluations CP et CE1 2019/2020
C’est nous qui enseignons ! C’est nous qui évaluons !
NON aux évaluations imposées ! Rendons anonymes les résultats !

L’expérience de l’année dernière a bien prouvé que les items sont inadaptés aussi bien dans leur contenu que dans leur organisation. Avec le traitement et l’analyse automatisés des résultats, le Ministère, une fois de plus, remet en cause le professionnalisme des enseignant-es en les dépossédant de la conception de leurs outils et en les réduisant à un rôle d’exécutant-e. Les enseignant-es parisien-nes ne s’y étaient pas trompé-es puisque près d’un tiers avait refusé de les faire passer et/ou d’en remonter les résultats. De manière inédite, l’Académie n’avait pas tardé à mettre en œuvre les menaces de sanctions du Ministère. Seule la mobilisation des enseignantes et des enseignants avec leurs organisations syndicales dans l’unité avait permis de faire lever ces menaces.
Ces évaluations standardisées ne permettent pas aux enseignant-es de s’adapter aux réalités de leurs élèves. En excluant toute remédiation issue des RASED, elles n’apportent aucune réponse pertinente aux besoins identifiés.

Les organisations syndicales continuent à s’interroger sur la finalité de ces évaluations. Elles craignent toujours un étiquetage précoce et une volonté renforcée de piloter par les résultats. Cela entraîne une modification des pratiques enseignantes préjudiciable aux élèves les plus fragiles et une défiance à l’égard du professionnalisme des collègues.
De plus, le traitement des résultats mené par le Ministère l’année dernière nous a bien prouvé que ces évaluations nationales imposées avaient pour seul but d’appuyer la communication politique du gouvernement. Elles s’interrogent aussi sur l’utilisation qui pourrait être faite des résultats autre que pour favoriser la réussite des élèves (allocation des moyens du type RASED, mise en concurrence des écoles, assignation à la maternelle d’une mission réduite à une préparation à l’école élémentaire, rémunération au mérite…)

Elles appellent donc les enseignant-es à se réunir dans les circonscriptions, les arrondissements, pour organiser collectivement les actions et le rapport de force politique pour contrer les « évaluations nationales ». Elles appellent les enseignant-es et les directeur-trices des écoles à rendre anonymes les résultats des élèves dans la phase de saisie des résultats, ceci afin de ne pas participer au fichage des élèves et de sécuriser les données scolaires. Les résultats de ces évaluations étant actuellement gérés par une entreprise prestataire de l’Education nationale et stockés sur les serveurs d’Amazonwebservice.

L’intersyndicale parisienne, comme l’année dernière, soutiendra les collègues qui auront fait le choix de s’opposer à ces évaluations (en ne faisant pas passer toute ou partie, en les anonymant ou en ne saisissant pas les résultats) et invitent les collègues à contacter les organisations syndicales.

Cliquez sur l’image pour télécharger le pdf

Annonces

Pratique







PNG