Compte-rendu du CTA du 23 juin

mardi 23 juin 2020
par  Sud éducation Paris
popularité : 20%

Le comité technique académique qui s’est tenu le mardi 23 juin était consacré au budget académique, au plan de formation 2020-2021 et à l’extension des pôles inclusifs pour l’accompagnement localisé (PIAL) mais il a également permis d’exprimer la fatigue des personnels d’éducation, confronté·es à un nouveau protocole et à une nouvelle rentrée à deux semaines des vacances.

SUD éducation Paris est intervenu pour dénoncer le manque d’organisation récurrent dans la mise en œuvre de l’élargissement progressif de l’accueil des élèves, pour dénoncer les pressions subies par les personnels, pour s’opposer à l’extension des PIAL et pour demander à ce que la préparation de la rentrée 2020 soit discutée au plus vite.

Déclaration de SUD éducation Paris au CTA du 23 juin 2020
À consulter ici

Le Rectorat a beau salué l’engagement et le professionnalisme des personnels d’éducation, il affiche son soutien à la politique gouvernementale et trouve des excuses aux défaillances dans la transmission des informations.

2S2C

Sur les 2S2C, le Rectorat se défend de tout détricotage du service public et indique qu’il s’agit simplement de permettre la prise en charge des élèves par la collectivité territoriale, y compris sur le temps scolaire, pour permettre aux enseignant·es d’encadrer de plus petits groupes d’élèves. Ce dispositif conçu en période de crise sanitaire est pourtant destiné à perdurer malgré la réouverture complète des écoles et des collèges.

Vacances apprenantes

Dans l’académie de Paris, les « vacances apprenantes » vont être déclinées en plusieurs dispositifs :
- des « stages de réussite éducative » consistant en des activités de soutien pour les élèves de CP, CE1 et CE2, plutôt dans les écoles où sont installés les centres de loisirs
- une « école ouverte » consistant en des stages de réussite pour les élèves de CM1 et CM2 ainsi que les collégien·nes, dans l’enceinte d’un collège, avec un accompagnement scolaire le matin et des activités culturelles ou sportives l’après-midi.
2/3 des collèges de l’éducation prioritaire ainsi qu’une dizaine de lycées seraient concernés par ce dernier dispositif. Prétendre, comme le fait le ministre de l’Éducation, qu’il sera possible d’aider au mieux les élèves décrocheurs de lycée professionnel en mettant en œuvre ce dispositif relève vraiment de l’hypocrisie quand on sait que c’est en moyenne 4 heures de cours par semaine qui ont été supprimées par la réforme de l’enseignement professionnel.

Carte scolaire du 1er degré

Le groupe de travail consacré à l’ajustement de la carte scolaire devant se tenir le 2 juillet, les enseignant·es qui, au terme du mouvement, arriveraient sur une école où une classe est supprimée seront affecté·es sur une autre école à titre provisoire et bénéficieront de points de carte scolaire pour la prochaine session du mouvement intradépartemental.
Les écoles concernées par des fermetures de classe pourront être reçues en audience téléphonique mais les informations concernant les ajustements de carte scolaire ne seront sans doute connus que la veille du groupe de travail.

Rentrée scolaire 2020

Le Ministère n’a toujours transmis aucune information concernant la rentrée scolaire 2020 et le Rectorat se contente donc d’imaginer que la rentrée scolaire 2020 pourrait se faire de la même manière que la rentrée du 22 juin.

RTT et congés des personnels administratifs

La période de fermeture des services du Rectorat du 1er août au 15 août est annulée cette année et une partie des personnels administratifs sera sans doute mobilisée pour finaliser la préparation de la rentrée scolaire.
En vertu de l’ordonnance du 15 avril 2020, les personnels administratifs pourront se voir imposer des jours de RTT pendant la période de confinement. Pour ceux qui ne disposent pas de jours de RTT ou pas d’un nombre suffisant, ces jours seront décomptés sur les congés annuels, dans la limite de 6 jours.

Formation continue

Dans le 1er degré, les personnels qui ne relèvent pas de la formation intensive en français et en mathématiques pourront de nouveau choisir librement 6h d’animations pédagogiques parmi les 18h réglementaires.
Rappelons quand même que, dans le 1er degré, la participation aux réunions d’information syndicale permet de défalquer jusqu’à 9h (3 × 3h) d’animations pédagogiques.

Extension des PIAL

Une quarantaine de collègues se sont réuni-es devant le rectorat lundi 22 juin en fin d’après-midi pour exprimer notre refus de la généralisation des PIAL prévue par l’académie pour la rentrée 2020-2021. Ce projet a été présenté ce mardi 23 lors du Comité technique académique. Voici les informations dont nous disposons à l’heure actuelle et la liste des PIAL qui vont être mis en place à la rentrée prochaine.

SUD éducation Paris a réaffirmé son opposition à l’extension des PIAL.
Le Rectorat a, de son côté, mis en avant le principe de la continuité de l’accompagnement des élèves en situation de handicap.
Aujourd’hui, 10 050 élèves en situation de handicap sont scolarisé·es dans l’Académie de Paris dont 70% bénéficient d’une aide humaine, qu’elle soit individuelle (40%) ou mutualisée (60%). 60-80 élèves sont encore en attente d’une aide humaine individuelle.
Les problèmes de statut et de rémunération sont renvoyés par le Rectorat à l’échelon ministériel.

Le Rectorat convient qu’il y a eu des difficultés dans la mise en place des PIAL à la rentrée 2019 mais estime que les procédures et les outils mis en place au cours de l’année 2019-2020 ont permis de pallier ces difficultés.

La discussion sur l’extension des PIAL a été l’occasion, pour SUD éducation Paris, de poser des questions précises sur la mise en œuvre concrète :

1. Que vont devenir les Pôles dans le cadre de l’extension des PIAL ?
Les pôles sont amenés à disparaître et les coordonnateurs·trices de pôles sont amenés à devenir coordonnateurs·trices des AESH-co (puisque les AESH-co sont formellement nommé·es en PIAL mais ne seront pas géré·es par les pilotes de PIAL) ou à intervenir dans l’accompagnement ou le recrutement des AESH.

2. Qui va coordonner les PIAL et quel va être le rôle des directeurs-trices d’école dans ces PIAL ?
Les PIAL seront toujours coordonnés par des AESH et les directeurs-trices, dans ce cadre, échangeront avec les pilotes de PIAL pour mettre en place l’accompagnement.
SUD éducation Paris appelle les collègues à refuser d’assurer la coordination des PIAL.

3. Comment se fait-il que l’extension des PIAL ait été mentionnée dans la circulation académique du 1er degré Inform@lire et aurait dû faire l’objet d’une formation en visioconférence pour les directeurs-trices d’école avant même que le CTA soit consulté ?
Le service de l’école inclusive a voulu préparer l’extension des PIAL et a donc pris les devants.

4. Comment vont être affectés les AESH qui travaillent dans une école qui change de PIAL ?
C’est l’AESH qui décidera s’il préfère être dans l’ancien périmètre ou le nouveau périmètre.

5. Quel est le calendrier prévu pour les signatures de renouvellement de contrat, les affectations et les signatures d’avenants ?
Un courrier va être adressé prochainement aux AESH pour les informer de leur nouvelle affectation en PIAL. L’affectation précise sera connue ensuite, autour du 10 juillet.
Les avenants seront envoyés pour la rentrée de septembre directement dans les PIAL.
Le vademecum ministériel sera complété dans le cadre d’un guide académique.

Liste des PIAL prévus pour la rentrée 2020-2021

Liste des PIAL collèges/cités scolaires - écoles pour la rentrée 2020 2021
Liste des PIAL lycées pour la rentrée 2020 2021

Annonces

Pratique







PNG