Rentrée 2020 : où en est-on ?

jeudi 2 juillet 2020
par  Sud éducation Paris
popularité : 65%

En l’absence de circulaire de rentrée et en l’absence de consignes ministérielles, l’académie n’a aucune information « officielle » à donner concernant la rentrée de septembre. SUD éducation Paris et l’ensemble des organisations syndicales ont déploré ce manque de préparation. Voici les informations dont nous disposons à l’heure actuelle.

Conditions sanitaires de rentrée

D’après le Rectorat, le Ministère estime que la pandémie va continuer à régresser. Le Conseil scientifique doit se réunir de nouveau le 7 juillet et devrait préconiser un allégement supplémentaire du protocole sanitaire.
Différentes hypothèses sont à l’étude :
- une rentrée ordinaire avec un protocole encore allégé ;
- une rentrée avec le protocole actuel, qui préconise une distanciation physique d’un mètre latéral et qui impose de limiter le brassage entre groupes, ce qui pose des problèmes supplémentaires en lycée.
En cas d’apparition de nouveaux foyers épidémiques, c’est le retour immédiat à l’enseignement à distance qui devrait être la norme.
Pour l’instant, le Rectorat ne sait pas quelles seront les nouvelles consignes concernant les personnes vulnérables.

Organisation pédagogique

La circulaire de rentrée devrait être publiée cette semaine.
Il a été annoncé des évaluations pour toutes les classes charnières entre le 14 septembre et le 2 octobre : CP-CE1, 6e et 2de. La durée des sessions devrait être réduite.
Selon le Rectorat, qui se fait le porte-parole du Ministère, les résultats de ces évaluations seraient immédiatement disponibles pour aider les enseignant·es à composer des groupes et à mettre en œuvre la remédiation nécessaire. Pour SUD éducation Paris, ces évaluations formatées ne permettent que de nourrir la communication de Jean-Michel Blanquer (ou de son éventuel·le remplaçant·e) et leur mise en place à marche forcée revient à ignorer que les enseignant·es ont toujours évalué leurs élèves en début d’année pour assurer la réussite de toutes et tous.
L’académie indique que des heures seraient gardées (HSE et heures d’interrogation en CPGE) et distribuées pour accompagner les efforts pour faire face à l’accompagnement personnalisé à tous les niveaux dans le 2d degré. Dans le premier degré, il a déjà été dit aux organisations syndicales que la balance des postes était en déficit.
Dans le 2d degré, il va être recommandé aux chef·fes d’établissement de mettre en place des emplois du temps adaptables.
Le ministère devrait définir des priorisations de programme niveau par niveau mais aucun allègement de programme n’est pour l’instant dans les tuyaux.

Enjeux techniques et numériques

Les « états généraux du numérique » vont se tenir les 4 et 5 novembre et devraient conduire à des décisions concrètes. On attend de voir.
Pour la direction de l’académie de Paris, il faudrait lancer un « plan Marshall du numérique » mais il n’est pas évident que ces vœux pieux débouchent sur des investissements réels.
Pour l’instant, il n’y a toujours aucun cadrage ministériel sur le remboursement des frais engagés par les personnels suite au maintien du lien humain et pédagogique avec les familles et les élèves durant la période de confinement.

Équipement et matériel de protection

Le Rectorat « n’a pas de raison de croire » que les équipements et le matériel de protection ne seraient pas disponibles à la rentrée.
Il n’y a pas de politique systématique de tests mais il est possible de se faire prescrire un test par son médecin traitant et il est possible de se rendre à l’Hôtel-Dieu pour disposer d’un test.

2S2C

La Dgesco a indiqué qu’il n’était pas question de prendre sur le temps scolaire pour organiser des 2S2C. Le ministère recherche « la meilleure complémentarité possible » entre les activités scolaires et les 2S2C.
À Paris, le Rectorat reconnaît que la communication en direction des écoles n’a pas été bonne. Une nouvelle convention devrait être signée pour la rentrée 2020.

Travaux

La question des travaux a été régulièrement abordée avec la Dasco.
Les travaux ont pris du retard à Murat mais l’ensemble des élèves devraient regagner l’école Murat
Les travaux au lycée Gabriel Fauré devraient être terminés au mois de décembre 2020 et les élèves vont continuer à être accueillis ailleurs le temps que les travaux soient terminés.
Pour ce qui est du lycée Rabelais, les élèves vont continuer à être accueillis sur d’autres sites :
- les élèves de lycée général à Bergson et Jacquard
- les élèves de BTS métiers de l’environnement au lycée Vauquelin
- les élèves de lycée technologique (STL et ST2S) au lycée Villon
Les travaux devraient être terminés en 2024.

Postes et places au concours

Le Rectorat n’a pas connaissance de dotations supplémentaires ou de postes supplémentaires à pourvoir au concours. En cas de besoin, le Rectorat demandera l’ouverture de la liste complémentaire et, si le Ministère n’autorise pas cette ouverture, ce sont des contractuel·les qui seront recruté·es.


Annonces

Pratique







PNG