Une situation alarmante : CTA du 12 janvier 2021

mardi 12 janvier 2021
par  Sud éducation Paris
popularité : 9%

Au programme du comité technique académique (CTA) du 12 janvier : la répartition de la dotation budgétaire dans le 2d degré (les « grandes masses »), la revalorisation (en trompe l’œil) des AESH et les cités éducatives. Mais il s’agissait aussi de discuter de la situation sanitaire alarmante dans l’académie de Paris.

SUD éducation Paris a dénoncé l’impréparation de l’Éducation nationale et l’absence d’anticipation pour la rentrée scolaire 2021 que trahissent les annonces budgétaires.

Déclaration de SUD éducation Paris au CTA du 12 janvier 2021
Cliquer sur l’image

Situation sanitaire

Le Rectorat fait le constat d’une augmentation du nombre de cas :
- le vendredi 8 janvier, il y avait 190 cas confirmés ;
- le lundi 11 janvier, il y avait 260 cas confirmés.

Les services académiques disent se préparer à une intensification de la circulation du virus et anticipent la généralisation des demi-groupes dans les lycées mais aussi dans les collèges et les écoles avec la mise en œuvre des fameux « plans de continuité pédagogique ».
Avant les vacances de fin d’année, des opérations de dépistage ponctuelles ont été réalisées dans des lycées sur environ 1000 personnels et élèves.
Dans le premier degré, 437 personnes avaient été testées dans une dizaine d’écoles.

Un nouveau programme de dépistage a été décidé et devrait être mis en œuvre dans les jours à venir. Il ne s’agit pas d’un programme de dépistage massif mais d’un échantillonnage réalisé par 4 équipes académiques. Ces équipes vont réaliser des tests dans 4 à 5 établissements par semaine, pour tous les personnels et les élèves qui le souhaitent (le taux de participation à ces tests s’établit autour de 20%). Une 5e équipe sera chargée de réaliser des tests en urgence en cas de suspicion de cluster.
Par ailleurs, les personnels de l’éducation nationale sont toujours prioritaires dans les barnums mis en place pour réaliser des tests PCR à Paris.

Pour ce qui est la vaccination, l’académie de Paris n’a pas d’informations.

Dotation budgétaire dans le 2d degré

La dotation ministérielle pour l’académie de Paris est en baisse : 156 ETP en heures-postes sont supprimés dans le 2d degré, compensés seulement en partie par 57 ETP en HSA. Le retrait s’établit donc à 99 ETP dans le 2d degré. Cette situation est d’autant incompréhensible et scandaleuse que les effectifs sont en hausse dans le 2d degré.
Pour le ministère, cette suppression d’emplois s’explique par la priorité donnée au 1er degré et par l’évolution démographique et sociologique de la population scolaire parisienne.

ÉtablissementsDotation 2020-2021Dotation 2021-2022Heures suppriméesETP (18h)
Collèges 67808 67340 468 26
LGT 84455 83699 756 42
LP 29381 28643 738 41
Segpa/Erea 3827 3719 108 6
Centres de soin 1632 1632
Réserve 2777 2777
Total 189880 187810 2070 115

Pour mieux faire passer la pilule, le Rectorat annonce plus de mesures d’équité dans la répartition de cette dotation : la marge académique dans la DHG des collèges, qui était adossée au groupe d’appartenance des établissements, sera désormais adossée à l’indice de position sociale (IPS). En revanche, la structure divisionnaire reste adossée au groupe d’appartenance des collèges. Cette nouvelle méthode génère parfois des changements importants, qui seront en partie amortis.
26 collèges voient ainsi leur DHG augmenter. 9 collèges voient leur DHG stagner. Pour les autres collèges, la DHG est en baisse.
Toutes les DHG de tous les établissements seront communiquées à l’ensemble des établissements le 20 janvier.
La réserve académique sera très limitée.

En lycée, les dotations à la structure sont maintenues : 35 élèves par division en lycée général, 35/30/24 élèves par division en lycée technologique.
La perte de la marge académique est de l’ordre de 10%. Comme pour les collèges, la marge académique sera calculée en fonction de l’IPS du lycée avec un amortissement possible.

Cités éducatives

Il y a actuellement deux cités éducatives à Paris, une dans le 19e et une dans le 20e.
Une revue des projets a été présentée par les cités éducatives mais il n’y a pas eu d’évaluation à proprement parler. Les personnels n’ont pas été consulté·es pour la présentation de ce bilan.

Deux nouveaux projets ont été présentés par le Rectorat :
- une cité éducative autour des collèges Mayer, Utrillo et Clemenceau ;
- une cité éducative autour du collège Villon dans le 14e.

Revalorisation indiciaire des AESH

Il ne s’agit pas d’une revalorisation d’ampleur mais simplement d’une revalorisation a minima , qui se traduit par une augmentation de quelques points d’indice.

CatégorieRevalorisation proposéeDate d’effet
AESH en CDD depuis 3 ans De 329 à 334 Au 1er septembre 2020 ou date anniversaire des 3 ans
AESH en CDI depuis moins de 3 ans De 330 à 334 Au 1er septembre 2020 ou date de début de CDI
AESH en CDI depuis plus de 3 ans De 334 à 340 À la date anniversaire des 3 ans de CDI

Une fois les vérifications effectuées, des avenants aux contrats vont être adressés aux AESH. Cette revalorisation avec rattrapage sera effective d’ici mars à avril.

Parallèlement, le relèvement du Smic va entraîner soit une revalorisation de l’indice plancher soit le versement d’une prime compensatoire.


Annonces

Pratique