Archives 2006 2011


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 6 février 2009
par  sud75

Le supérieur montre la voie, ne loupons pas le train !

La coordination qui s’est réunie hier 2 février en Sorbonne (outre une motion que nous joignons dans le corps du texte) appelle à la grève et à la manifestation.
Une première manifestation aura lieu le jeudi 5 février 2009 (départ de Jussieu à 14h30), une seconde manifestation d’envergure nationale se déroulera le jeudi 10 février 2009.
Sud éducation Paris considère qu’il est grand temps de mettre un coup d’arrêt aux réformes qui détruisent l’Ecole de la maternelle à l’université, c’est pourquoi nous appelons les collègues à se joindre massivement à ce mouvement et à être en grève.

vendredi 6 février 2009
par  sud75

L’IUFM de Paris en grève

Mardi 3 février enseignants, étudiants, stagiaires et personnels des IUFM étaient réunis aux Batignolles pour la nuit des IUFM, après une présentation de la réforme du recrutement des enseignants les débats ont abouti sur un appel à la grève et au blocage des deux sites dès le lendemain matin.
Le mouvement engagé par l’IUFM de Paris vient s’inscrire dans la lutte engagée plus largement dans l’enseignement supérieur.
La motion issue de la coordination du 2 févier reprend en effet en préalable à toute négociation le retrait de la réforme de la formation et du recrutement des enseignants du premier et du second degré.
Il y a de toute évidence une corrélation entre l’intégration des IUFM aux universités puis leur disparition annoncée. Mais les conséquences de cette réforme sont destructrices à différents (...)

mardi 3 février 2009
par  Sud75

Motions votées par la Coordination Nationale des Universités réunie en Sorbonne (Amphi Richelieu) le 2 février 2009

313 participantEs présentEs en Assemblée Générale dont 196 déléguéEs.
Les motions votées :
Motion n°1
Comme celle du 22 janvier 2009, la Coordination Nationale réunie le 2 février 2009 condamne la mise en place d’une politique d’affaiblissement structurel de l’enseignement et de la recherche, la précarisation des personnels de toutes catégories notamment au travers de l’individualisation des carrières, de la mise en place du nouveau contrat doctoral et des suppressions d’emplois.
Elle exige le rétablissement des postes supprimés, un plan pluriannuel de création d’emplois statutaires dans les universités et les grands organismes de recherche. Elle soutient les mobilisations en cours.
Elle constate que les Ministères n’ont, à ce jour, pas retiré :
le projet de décret sur le statut des (...)

lundi 26 janvier 2009
par  sud75

29 janvier : grève public/privé ! 30 janvier : amplifions la mobilisation !

Deux rendez-vous SUD-éduc Paris sont prévus place de la Bastille :
Un rendez-vous interpro devant la FNAC Bastille dans le cortège Solidaires avec SUD-Rail, SUD-Etudiant, etc., et les autres Sud-éducation d’Ile-de-France.
Un rendez-vous « parents-enseignants contre les mesures Darcos » à l’appel de plusieurs AG d’arrondissements parisiens, sur le terre-plein entre le boulevard Richard-Lenoir et la rue de la Roquette (bouche du métro, sortie rue de la Roquette)
Une AG des enseignants parisiens du 1er degré aura lieu à 10h à la Bourse du travail, 3, rue du Chateau d’eau. Après la manifestation, une AG intercatégorielle régionale est appelée vers 17h30 aussi à la Bourse du travail (grande Croizat).
Depuis la rentrée de septembre 2008, les mouvements se multiplient contre la politique de régression du (...)

vendredi 23 janvier 2009
par  sud75

Le ministre pérennise la précarité en créant 5000 emplois aidés dans 215 « quartiers ciblés ».

Alors que le gouvernement supprime 80 000 postes de titulaires dans l’éducation sur quatre ans, qu’il programme la fin des réseaux d’aide dans le premier degré et que le dispositif dit « d’accompagnement pédagogique » n’est qu’un écran de fumée pour cacher la réalité du véritable tri social Darcos pérennise la précarité en créant 5000 emplois aidés dans 215 « quartiers ciblés » où les problèmes sociaux engendrent de grandes difficultés scolaires.
Parallèlement il est envisagé de supprimer les CPE (plus de postes au concours ?) dont le travail est justement de faire le lien entre les familles et l’établissement. Il y a également de moins en moins d’assistants sociaux et de Co-psy. Des précaires en guise de travailleurs sociaux, de moins en moins de professionnels pour aider élèves et familles : la politique de ce (...)

mardi 20 janvier 2009
par  Sud75

Manifestation et grève le 20 janvier des personnels de l’enseignement supérieur

La manifestation partira à 14h30 de la rue Descartes (rue de l’Ecole polytechnique, rue des Carmes, rue des Ecoles, rue de l’Ecole de Médecine, Place Henri Mondor, rue de l’Odéon, Carrefour de l’Odéon, rue Saint Sulpice, Rue du Vieux Colombier, Carrefour de la Croix Rouge, Rue de Sèvres, Boulevard Raspail) pour arriver sur le boulevard Raspail et la rue de Varennes.
Une AG des personnels dans un amphi sera confirmé dans la manifestation.

mardi 20 janvier 2009
par  sud75

La région Île-de-France impose une augmentation exorbitante des tarifs des cantines des lycées.

Les personnels et les parents en sont de leur poche.
Faire assurer le financement de l’augmentation des cantines des lycées par les personnels eux-mêmes est proprement inadmissible. A l’heure où les moyens d’existence des travailleurs se réduisent à la portion congrue, où nombre de familles sont dans la difficulté pour boucler les fins de mois, où les salaires sont scandaleusement bas, le conseil régional d’Île-de-France juge approprié d’imposer une « hausse contenue » (sic !) allant jusqu’à 40% d’augmentation du tarif de cantine à des personnels aux revenus modestes. Dans certains établissements l’addition peut-être encore plus salée !
Dorénavant la région impose ses tarifs aux CA des établissements qui ne peuvent qu’en être informés.
Les collègues précaires, ouvriers et administratifs des établissements sont (...)

mardi 13 janvier 2009
par  Sud75

Meilleurs vœux Mister President !

C’est sous les huées des manifestants à Saint-Lô, que Sarkozy a présenté ses vœux aux personnels de l’éducation nationale.
Boudé par les fédérations enseignantes mais protégé par des centaines de policiers, son show médiatique ne nous a pas appris grand-chose.
La réforme du lycée, on le savait, se poursuivra pour une mise en place l’année prochaine. L’ensemble des réformes engagées de la maternelle à l’université par son ministre de l’éducation est confirmé, la suppression de 80000 postes d’ici 2012 étant l’objectif de sa mandature.
Casser le service public d’éducation en confirmant la mise en concurrence des établissements, en flexibilisant les personnels et en accroissant l’échec scolaire demeure bien le principe libéral de sa politique.
Ce ne sont pas les gadgets proposés pour calmer les mobilisations des (...)

mardi 13 janvier 2009
par  Sud75

Compte rendu d’AG parisienne premier degré du jeudi 8 janvier 2009

Présent(e)s une centaine de personnes. ODJ : 1) désobéissance suite de l’action 2) évaluation 3) manif du 17 janvier, grève interprofessionnelle du 29 janvier, coordination nationale ? 1) long point où sont évoqués : les pressions de certains icc sur les collègues concernant « le soutien » (inspection sur ce temps là) dénonciation éventuelle à l’IA, si « soutien » non fait. Se préparer à répondre à ce genre de situation, en s’appuyant sur le sens de la mobilisation collective (refus d’être un obéissant rouage de la casse du service public d’éducation), en s’appuyant sur les motions de conseils d’écoles, sur l’appel intersyndical snuipp, sud, cnt, cgt... prévenir les syndicats en cas de pression ou de menace. Des initiatives devraient être prises par les syndicats pour calmer les ardeurs des ICC trop zélés.
Chiffre (...)

mardi 13 janvier 2009
par  Sud75

Appel de la coordination lycéenne parisienne du 8 janvier.

Nous, lycéens de 31 lycées, réunis en coordination région parisienne, restons mobilisés contre les réformes Darcos et la casse de notre éducation. Malgré le report d’un an de l’application de la réforme annoncé par Darcos, le premier ministre, François Fillon, a réaffirmé la volonté du gouvernement de mettre en place « l’ensemble des réformes ». Pour nous le problème reste donc entier.
La réforme du lycée de Xavier Darcos prévoit
la casse du bac national : avec la mise en place du bac à la carte,seul un socle commun minimal subsistera. En fonction des options choisies et en fonction du lycée d’origine, le bac n’aura pas la même valeur d’un lycéen à l’autre. Il s’agit là, de dégrader le contenu de nos diplômes et des casser les garanties collectives des futurs salariés.
la mise en concurrence des lycées entre (...)

Navigation

Annonces

Pratique